Catégories
Actualités Start-Up

Les responsables informatiques aux prises avec la nouvelle norme

La première responsabilité de tout leader est d'articuler une vision qui peut être intériorisée par tous – et d'obtenir les ressources et le soutien nécessaires pour l'atteindre. Ce n’est jamais un travail «un et fait»; il faut de la créativité pour frapper les mêmes notes directionnelles de manière fraîche et motivante. Sans véritable leadership, les organisations languissent.

Les six derniers mois ont constitué un test de leadership à une échelle gigantesque. En mars, lorsque la pandémie a bouleversé le monde, la première tâche a été de permettre aux opérations de se poursuivre le plus régulièrement possible tout en assurant la santé et la sécurité des employés. Les mandats de travail à domicile et le déploiement rapide de technologies de collaboration à distance ont permis à la plupart des responsables informatiques de réaliser ce petit miracle avec peu de vitesse.

Mais le parcours difficile est loin d'être terminé. Un ralentissement économique historique signifie que les entreprises ont dû réévaluer leurs défis et leurs opportunités plus d'une fois. Les responsables informatiques doivent être pleinement impliqués dans cette hiérarchisation. Le plus grand test de leadership informatique de tous peut être de trouver le courage de conseiller de tuer les projets inutiles favoris des dirigeants de niveau C, tout en protégeant les efforts technologiques plus banals, en particulier ceux de transformation, qui réduiront les coûts à long terme.

En fait, dans une enquête sur l'impact de la pandémie sur les entreprises menée en juillet 2020 par IDG Research pour le compte du CIO, plus de la moitié des répondants pensaient que les effets de la pandémie accéléreraient en fait les initiatives numériques. Cette même enquête suggère également que nous avons appris de notre nouvelle norme: 70% des répondants étaient d'accord avec l'affirmation selon laquelle «le travail à domicile a créé une vision plus positive des politiques sur les lieux de travail éloignés et aura probablement un impact sur la façon dont nous planifions pour l'espace de bureau, la dotation technique et la dotation globale à l'avenir. »

Chaque organisation cherche à émerger plus forte que jamais à la fin de nos difficultés – plus maigre peut-être, mais plus sage et prête à surmonter la reprise. Pendant ce temps, les responsables informatiques doivent trop communiquer avec leur personnel éloigné pour expliquer clairement les ajustements, petits et grands, qui doivent être faits en cours de route. C’est une période difficile qui oblige les responsables informatiques, pas toujours connus pour leurs compétences générales, à faire de leur mieux pour entretenir des relations significatives et solidaires avec leurs employés.

Dans une nouvelle collection d'articles, CIO, Computerworld, CSO, InfoWorld et Network World proposent des recommandations de leadership dérivées d'expériences du monde réel, des efforts visant à établir la collaboration comme style de travail par défaut aux initiatives qui construisent une culture agile de bas en haut. Aucun de nous ne peut savoir ce qui va suivre. Mais nous vivons à une époque inhabituelle où les circonstances offrent des opportunités d'apprendre de nombreuses nouvelles leçons à la fois.

Droits d'auteur © 2020 IDG Communications, Inc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *