Catégories
Actualités Start-Up

Mozilla licencie 250, affirme que la pandémie «  a eu un impact significatif sur les revenus ''

Mozilla, le fabricant de Firefox, a commencé mardi à réduire d'environ 25% ses effectifs mondiaux, affirmant que l'impact de la pandémie de coronavirus sur les économies "avait un impact significatif sur nos revenus".

L'organisation passera également par une restructuration qui réduira certains efforts actuels – les outils de développement en sont un exemple cité – et créera un nouveau groupe de produits en dehors de celui responsable de Firefox.

«Notre plan pré-COVID n'est plus réalisable», a écrit Mitchell Baker, PDG de Mozilla Corp., la société à but lucratif qui gère Firefox, et la présidente de la Fondation Mozilla, dans un courriel adressé aux employés. "Nous avons parlé du besoin de changement – y compris la probabilité de licenciements – depuis le printemps. Aujourd'hui, ces changements deviennent réels."

Avec environ 1000 travailleurs en mai, les 250 employés qui devaient être licenciés dès mardi, d'autres, comme le permettent les lois locales, représentaient un quart de la main-d'œuvre de Mozilla. Un nombre beaucoup plus petit – environ 60 – changera d'équipe dans le cadre de la réorganisation, tandis que Mozilla fermera complètement ses opérations à Taipei, Taiwan. Les personnes mises à pied recevront une indemnité de départ au moins égale à leur salaire jusqu'à la fin de l'année; aux États-Unis, Mozilla paiera également les avantages COBRA jusqu'à la fin de 2020.

Les mesures d'aujourd'hui ont suivi une réduction plus faible plus tôt dans l'année, lorsque Mozilla a supprimé 70 emplois en janvier. Avant cela, des signes inquiétants s'étaient accumulés depuis longtemps, y compris des années de baisse de part des navigateurs par Firefox.

À la fin de 2019, les états financiers 2018 de Mozilla – les dernières données encore rendues publiques – ont montré une baisse de 20% des revenus et ont pour la première fois noté que les dépenses l'emportaient sur les revenus. À l'époque, Mozilla affirmait que la baisse des revenus n'affecterait pas son travail. "Malgré le changement d'une année à l'autre, Mozilla reste dans une position financière solide avec des réserves de trésorerie pour soutenir l'innovation continue, les partenariats et la diversification des gammes de produits Firefox", a écrit l'organisation.

Quelle différence sept mois, une pandémie mondiale et la pire crise économique depuis les années 1930 font.

Problème dans la ville du navigateur

Les problèmes de Firefox, et donc de Mozilla parce que les deux sont essentiellement synonymes, ont été bien documentés par Monde de l'ordinateurrésumés mensuels des partages du navigateur.

Droits d'auteur © 2020 IDG Communications, Inc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *